mercredi, février 28, 2024
AccueilAttaquesAFEX Dénonce l’arrestation des journalistes et la fermeture de station de Radio

AFEX Dénonce l’arrestation des journalistes et la fermeture de station de Radio

Le réseau des organisations de défense de la liberté d’expression (AFEX), et son membre, le National Union of Somali Journalists (NUSOJ) déplorent la fermeture de City FM et l’arrestation de deux journalistes de la station par les forces de sécurité Somaliennes.

Le 9 Juillet, 2016, les forces de sécurité de la république fédérale de la Somalie ont pris d’assaut les locaux de la station de radio privée, City FM a Jowhar, capitale de la région de Middle Shabelle au sud de la Somalie et ont arrêté deux journalistes,  Abdishakur Abdullahi Ahmed, rédacteur-en-chef et Abdirahman Hussein Omar Wadani, rédacteur en chef adjoint tous deux travaillaient à la station.

Selon le membre d’AFEX en Somalie, NUSOJ, les forces de sécurité ont agis sous le commandement des autorités de l’administration régionale de Middle Shabelle.

Selon NUSOJ, aucune raison officielle n’a été donnée pour l’arrestation et la fermeture de la station de radio mais, il estime que l’arrestation des journalistes et la fermeture de la station sont liées à une émission du 7 Juillet diffusée sur la radio. Dans ladite diffusion, Ahmed et Wandani ont interviewé des personnes déplacées internes (PDI) concernant le programme de distribution d’aide alimentaire régionale de l’administration du Moyen Shabelle. Dans l’interview, les PDIs ont critiqué l’administration et l’on accusée de « détournement » de l’aide alimentaire.

Les commentaires selon certaines sources ont mis les autorités de la cité en colère qui ont par la suite ordonnée l’arrestation et la fermeture de la station de radio. Une heure de temps après la fermeture de la radio, les forces de sécurité sont retournées à la station et ont emporté les équipements de la radio à leur siège.

NUSOJ rapporte que les journalistes sont actuellement détenues par le service de renseignement du pays, National Intelligence Security Agency (NISA) et ils se sont vu refuser des avocats et la visite de leur famille. Les journalistes sont détenus depuis plus de 72 heures sans procès, ce qui va à l’encontre des lois du pays qui stipulent qu’un suspect ne peut être détenu pendant plus de 48 heures sans procès. Cette situation est en violation  le droit des journalistes à la liberté privée et la liberté de mouvement.

AFEX est profondément préoccupé par la récente vague de répression de la liberté d’expression par les forces de sécurité en Somalie. Le 31 Mai, 2016, les forces de sécurité de Somaliland ont arrêté, Mohammed Ahmed Jama, journaliste de Kalsan TV dans la région de Sool au nord de la Somalie. Environ 10 soldats auraient fait irruption dans un bureau ou un groupe de journalistes tenait une réunion et avec force, ils ont arrêté Jama et l’ont détenu pendant trois heures à la station de police de Las Anod. Les autorités de la région ont accusé le journaliste d’avoir effectué un reportage négatif sur une manifestation violente qui a eu lieu le 18 Mai 2016.

AFEX se joint à NUSOJ, pour dénoncer l’arrestation et le harcèlement d’Abdishakur Abdullahi Ahmed et d’Abdirahman Hussein Omar Wadani et la fermeture de la station. Nous exhortons le service de renseignement de la Somalie t libérer immédiatement et sans condition les journalistes sans condition et de rouvrir la station. Nous appelons les autorités locales de mettre fin à le harcèlement des journalistes dans le pays.

Recent articles