Le Centre International de la Presse Condamne les Attaques répétées Contre les Journalistes et les Médias

Photo: REUTERS/Temilade Adelaja

Le Centre International de la Presse (IPC), basé à Lagos a de nouveau dénoncé le nombre croissant d’attaques perpétrés par les forces de l’ordre et les agents de sécurité contre les journalistes et les médias, dans la mise en application des mesures de confinement dans le cadre du Covid-19 à travers le pays.

Le Directeur Exécutif de l’IPC, Mr. Lanre Arogundade, a déclaré aujourd’hui dans un communiqué que ces attaques répétées représentent non seulement une violation des droits des journalistes concernés, mais pourraient aussi nuire à la santé du public, car le rôle des médias au cours de cette crise sanitaire est de fournir des informations crédibles qui permettraient aux citoyens de rester bien informés et de prendre des décisions pouvant leurs permettre d’améliorer leur sécurité.

Selon Mr. Arogundade, le dernier de ces incidents est subvenu lors d’un raid de la police au secrétariat du Conseil du Syndicat Nigérian des Journalistes (NUJ) de l’État d’Adamawa dans la ville de Yola. Au cours de ce raid, le président du Conseil, Mr. Donald Dedan a été brutalisé et d’autres membres arrêtés selon un rapport du Fombina Times, du 2 Avril 2020.

« Même si selon les policiers, les journalistes ont enfreint les mesures du gouverneur de l’Etat, l’approche appropriée aurait été de présenter un mandat d’arrêt ou en l’absence d’un document pareil, demander poliment aux journalistes de se présenter au poste de police. Mais recourir à une justice barbare, y compris le passage à tabac avec des bâtons et des mégots d’armes à feu, était une approche non civilisée et injustifiée pour faire respecter l’ordre public », a déclaré Mr. Arogundade.

Le Directeur Exécutif de l’IPC a une fois encore rappelé comment des agents de l’Unité des Forces Spéciales de l’Environnement dans l’Etat de Delta ont attaqué le Président du Syndicat Nigérian des Journalistes (NUJ), Mr. Michael Ikeogwu, ainsi que le correspondant duDaily Post, Mr. Mathew Omonigho, qui aurait vu sa caméra Nikon D3100 détruite, selon un rapport de la Tribune du Nigeria du 1er Avril 2020.

Le rapport indique que les deux hommes se trouvaient dans la rue Otiotio, dans la zone du Gouvernement Local d’Uvwie, afin de vérifier si les citoyens respectaient les mesures de confinement prise par le gouvernement pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19 dans l’État.

Mr. Arogundade a déclaré que tous les efforts légitimes de lutte contre le Covid-19 sont les bienvenus et qu’il est nécessaire que les forces de l’ordre comprennent que la sécurité des journalistes est l’une de leurs responsabilités.

« Tout ce qui est contraire à la protection des journalistes en cette période crise constituerait une atteinte inacceptable aux principes démocratiques », a-t-il ajouté.

Mr. Arogundade a donc exhorté les responsables des agences de sécurité à sensibiliser leurs hommes et à les appeler à adopter les meilleurs pratiques lors de leurs échanges avec les médias en cette période de crise.

SGD

Stella Nwofia

Directrice de Programme


Tel: 234-(0)8020359629, 08063810424
Email:
stellanwofia[@]ipcng.org, stellanwofia[@]gmail.com, stellanwofia[@]yahoo.com
Centre International de la Press (IPC), Lagos, Nigeria
IPC est la première organisation de renforcement des capacités des médias du Nigeria
www.ipcng.org l  www.twitter.com/IPCng l www.facebook.com/ipc.nigeria l  www.youtube.com/ipcng l  Google+ : IpcNg