La Police Libère un Journaliste de Vision Group sur Caution

Le 22 avril 2020, la police de Kamuli a libéré Gwebayanga Tom, correspondant du Vision Group dans le district de Buyende, après avoir passé une nuit dans une cellule de police du commissariat central de Kamuli, sous l’inculpation de diffusion de propagande nuisible en vertu du dossier n°. CRB 436/2020. Il est tenu de  présenter le 1er mai 2020.

Lorsque Gwebayanga a été contacté après sa libération, il a déclaré au Réseau des droits de l’homme pour les journalistes – Ouganda (HRNJ-Ouganda) que son arrestation est liée à un article qui a été publié dans New Vision le 21 avril 2020. « J’ai écrit un article dans New Vision parlant du vol d’argent qui a été donné par l’Institut International de Développement pour lutter contre COVID-19. L’organisation a donné 80 millions de shillings en espèces au groupe de travail COVID-19 du district, mais ils ont décidé de partager l’argent. Le RDC a appris, et n’était pas content de la décision, a dit Gwebayanga ».

Il a ajouté qu’il avait reçu un appel à 14 heures, heure locale, le 21 avril 2020, du vice-président du district de Kamuli, Vincent Galisansana, pour avoir une réunion, mais qu’il l’avait trouvé avec toute l’équipe de la task force au siège du district de Kamuli. Il a été interrogé et on lui a demandé de révéler sa source d’information, ce qu’il a refusé. « Ils m’ont demandé où j’avais obtenu l’information et j’ai refusé, ils m’ont emmené dans une autre pièce et m’ont forcé à m’excuser en présence d’un agent de police qui avait une arme, a déclaré Gwebayanga ».

Il a également déclaré à HRNJ-Ouganda qu’il avait été agressé par l’agent de santé du district de Kamuli (DHO), Aggrey Batezaki. Il a ouvert un dossier d’agression vidéo SD Ref. 25/22/4/2020.

Le commandant de la police du district de Kamuli (DPC), Madiri Ahmed, a confirmé la libération à HRNJ-Ouganda et a dit que « le matin, il a été libéré sous caution vers 11h00. Il a été accusé d’avoir donné de fausses informations qui n’ont pas été vérifiées, de diffuser une propagande nuisible, de diffamer et d’inciter le public ».

Il a révélé que Gwebayanga a été arrêté après que le chef de l’administration de Kamuli, Namanda Elizabeth, ait porté plainte au poste de police central de Kamuli.

Le 21 avril 2020, New Vision a publié un article à la page 24 avançant que l’équipe COVID-19 du district de Kamuli avait, le samedi 18 avril 2020, été en désaccord sur l’allocation de 80 millions après que l’équipe technique du district ait insisté pour que l’argent soit réparti entre les membres de la task force COVID-19.

« Les journalistes sont les yeux et les oreilles du public et leur rôle cardinal est de tenir le public informé. Tenir les fonctionnaires responsables ne devrait pas être un crime contre les journalistes », a déclaré le Directeur Exécutif du HRNJ-Ouganda, Robert Ssempala.