Côte d’Ivoire: Des Agents Pénitentiaires Agressent un Journaliste, le Détiennent dans une Cellule de Prison

Le 6 mai 2020, un journaliste qui s’était rendu dans une prison pour interviewer un directeur de prison au sujet d’une extorsion présumée impliquant l’un des officiers a été agressé et détenu dans une cellule de prison.

Claude Dasse, du journal L’Intelligent d’Abidjan, s’est rendu à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, la plus grande prison civile de Côte d’Ivoire, après avoir obtenu un rendez-vous avec Hincleban Koné, le directeur dudit établissement. Il s’agissait d’enquêter sur des allégations d’extorsion d’argent par un surveillant nommé Koné Kassoum.

Lorsque Claude est arrivé à la prison, il a plutôt été reçu par Koné Kassoum lui-même, le présumé cerveau du racket.

Kassoum s’est mis en colère lorsque Dasse lui a demandé s’il pouvait enregistrer l’interview et a fait appel à d’autres membres du personnel pour jeter le journaliste dans une des cellules de la prison.

« Il a commencé à me menacer et a ordonné à ses collègues de me mettre dans un coin. Ils m’ont gardé là pendant environ 4 heures. Ils m’ont battu ici et là. Quand il m’a laissé partir, Koné Kassoum m’a averti de ne rien écrire sur ce qui s’était passé, ni sur le sujet pour lequel j’étais venu. Sinon, ce sera ma mort », a déclaré plus tard Claude Dassé aux médias locaux.

Le MFWA condamne l’agression physique de Dassé et sa détention ultérieure par les agents de la prison et demande instamment aux autorités de la prison d’enquêter sur l’incident et de traduire Kassoum en justice. Nous demandons également à la police de mener une enquête approfondie sur la menace qui pèse sur M. Dassé et de lui fournir une protection pour lui permettre d’exercer ses fonctions en toute sécurité.