Alerte HRNJ-Ouganda, un autre témoin épingle un policier agresseur de journaliste.

Alerte HRNJ-Ouganda, un autre témoin épingle un policier agresseur de journaliste.

Kampala, le 14 mai 2015 ; Un troisième témoin de l’accusation a témoigné contre l’ancien commissaire de police du district d’Old Kampala, Joram Mwesigye dans une affaire d’agression contre un journaliste de télévision WBS, Andrew Lwanga dans le procès en cours au Buganda Road Court, devant le magistrat de Grade 1, Sanyu Mukasa.

Galiwango Ronald, journaliste avec NTV, média de la nation a déclaré devant une Cour plein à craquer que le 12 janvier 2015, il avait été témoin de la raclée de Lwanga par Mwesigye deux fois sur la tête et de casser sa caméra vidéo et il l’a enregistré. « J’ai vu M. Mwesigye qui a frappé Lwanga deux fois sur la tête, à l’aide d’un bâton, qu’il a pris d’un autre policier. La première fois, Lwanga n’est tombé, mais la deuxième fois, je l’ai vu tomber… J’ai réussi à enregistrer l’incident sur la caméra. Quand il est tombé, son appareil photo est aussi tombé, et un autre policier l’a ramassé alors que Lwanga basculé sur la terre. Un policier est venu et a commencé à tirer Andrew de la terre. Je me sentais mal et a demandé aux journalistes de revenir et d’aider notre collègue à se lever afin qu’il ne fût pas levé d’une manière si humiliante…  » Galiwango dit au Tribunal.

Galiwango a ajouté que Mwesigye a fouetté un autre journaliste de Vision Group, Joseph Ssettimba avec un câble électrique qui a déchiré son pantalon. Il a dit que Mwesigye ne voulait pas être saisis par la caméra car il a battu les membres du groupe de jeunes chômeurs qui ont été correspondant pour le siège de la police par le biais de Namirembe route à Kampala, alors il a essayé de chasser les journalistes avant de sauter sur Lwanga et Ssetimba comme les autres journalistes se sont enfuis.

Galiwango a montré à la Cour, une vidéo de l’incident présumé qu’il avait prise au fur et à mesure que Mwesigye agressait les journalistes. Ce fut après que la Cour a rejeté un plaidoyer par l’avocat de Mwesigye, George Spencer de ne pas permettre la preuve vidéo au motif qu’il n’a pas cours au bibliothécaire de la maison de la presse.

L’accusation dirigé par le procureur d’État Edward Muhumuza allègue que le 12 janvier 2015, le long de la route de Namirembe à Kampala, Mwesigye a agressé Andrew Lwanga et a endommagé les caméras des journalistes alors qu’ils couvraient une manifestation organisée par un groupe de jeunes chômeurs.

L’affaire a été ajournée au 4 juin 2015 pour nouvelle audience.

HRNJ-U:WEBSITE
E-mail:
[email protected]

Crédit photo: lubpak.com