DRC: JED condamne l’interpellation d’un journaliste lors d’une manifestation de l’opposition

Journaliste en Danger (JED) le 20 Janvier  2016, condamne avec la plus grande fermeté l’interpellation, par les services spéciaux de la police, à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga (Sud-Est de la RDC), d’un journaliste- correspondant de la presse internationale, venu couvrir une manifestation de l’opposition qui commémorait les martyrs de la manifestation populaire contre un projet de loi électorale susceptible, selon l’opposition, de prolonger le mandat du Président Joseph Kabila.

Selon les informations parvenues à JED, Lucien Kahozi, correspondant de France Presse et de la Voix de l’Amérique à Lubumbashi, a été mis aux arrêts et détenu pendant plus ou moins une heure, mardi 19 janvier 2016, dans les installations des services spéciaux de la police de Lubumbashi.

Le journaliste a été arrêté au moment où il s’était rendu à la place Moïse Tshombe couvrir une manifestation organisée, dans le cadre de la commémoration des martyrs du soulèvement populaire de janvier 2015, par MM. Gabriel Kyungu wa Kumwanza et Charles Mwando Nsimba, membres du groupe de sept partis politiques qui ont fait dissidence dans la majorité présidentielle. Le matériel de travail de Lucien Kahozi a été momentanément confisqué avant de le conduire dans les installations de la police où il a été gardé pendant plus ou moins une heure.

Journaliste en danger (JED) élève une vigoureuse protestation contre cet acte de censure imposé au journaliste par les forces de l’ordre.

JED considère cet agissement de la police comme révélateur d’un état d’esprit hostile à la liberté de la presse, et demande avec insistance aux autorités du pays de s’impliquer activement pour pacifier les esprits en faisant cesser toutes les formes d’harcèlements, de censures et de pressions exercées sur les journalistes et les médias.