MISA – Zimbabwe condamne l’Arrestation d’un Journaliste sur la base de sa Carte de Presse 

Le journaliste Kudzanai Musengi a été arrêté ce matin dans le quartier Central des Affaires de Gweru dans l’exercice de ses fonctions officielles. La police l’a accusé d’exercer le métier de journaliste avec une carte de presse non-valide.

Par l’intermédiaire de notre conseillère juridique, Mme Nompilo Simanje, MISA Zimbabwe a réussi à entrer en communication avec Kudzanai Musengi qui a confirmé sa situation et a souligné que les policiers l’avaient détenu au Poste de Police Central de Gweru depuis environ 8h00 pour le libérer vers 10h45 sans l’inculper. Un agent de police de la station avec qui nous somme aussi entrer en contacter a également confirmé le récit du journaliste.

Il est inquiétant que ce journaliste soit arrêté malgré la directive de la Commission des Médias du Zimbabwe publiée en Janvier 2020 autorisant les journalistes à continuer d’exercer leur profession en utilisant leurs cartes de presse émises en 2019, jusqu’à nouvel ordre. La SI 79 de l’année 2020 n’a été publié que le 27 Mars 2020 avec de nouveaux frais pour l’obtention de la nouvelle carte de presse.

Comme indiqué dans notre communiquépublié hier, compte tenu du confinement dans le cadre du Covid-19, MISA Zimbabwe lance un appel au gouvernement, à la police et à d’autres agence de sécurité d’État, pour permettre aux journalistes chargés de couvrir la situation du coronavirus dans le pays d’être autorisés à exercer leurs fonctions professionnelles de manières légales et sans entrave en attendant le renouvellement de leurs cartes de presse conformément à la directive de la Commission des Médias du Zimbabwe, et aux nouveaux frais.

Nous condamnons donc sans équivoques l’arrestation de journalistes qui exercent leurs droits garantis par la Constitution en vertu de l’article 61 de la charte.

MISA Zimbabwe rappelle également aux professionnels des médias d’utiliser l’application MISA JournoSOS ainsi que l’application MISA Panic Button en cas de violations de leurs droits. Le personnel de MISA Zimbabwe se rends disponible pour aider les professionnels des médias blessés ou arrêtés dans l’exercice de leurs fonctions.

Ligne téléphonique d’assistance urgente SOS pour journalistes:

Si vous êtes journaliste au Zimbabwe et que vous êtes blessé, détenu ou arrêté dans l’exercice de vos fonctions officielles, appelez notre ligne téléphonique disponible 24 heures sur 24, 7j/7 au 0784 437 338 pour avoir une assistance juridique et/ou médicale.

N’oubliez pas d’avoir le numéro enregistré dans votre téléphone en cas d’urgence !
Pour en savoir plus sur la ligne téléphonique SOS de MISA Zimbabwe, cliquez ici.