samedi, mars 2, 2024
AccueilLes Violations de la Libre ExpressionLe Journaliste d’Investigation Ignace Sossou Libéré de Prison

Le Journaliste d’Investigation Ignace Sossou Libéré de Prison

La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) se félicite de la libération du journaliste béninois Ignace Sossou.

Sossou était emprisonné depuis décembre 2019 pour avoir publié les déclarations publiques du procureur de la République du Bénin, Mario Mètonou, sur les résseaux sociaux.

Le journaliste de la Web TV a été arrêté à son domicile le 20 décembre 2019 par des agents du bureau central de répression de la cybercriminalité et traduit devant un tribunal, qui l’a condamné à 18 mois de prison le 24 décembre 2019.

Son arrestation et sa condamnation ont suscité de nombreuses condamnations de la part d’organisations de défense de la liberté d’expression, dont la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest.

Suite à l’emprisonnement de Sossou, la MFWA a initié de nombreuses actions, dont deux pétitions pour la libération d’Ignace Sossou. La fondation s’est également jointe à de nombreuses organisations internationales de défense des droits de l’homme pour faire pression sur les autorités du Bénin afin d’obtenir la libération inconditionnelle du journaliste.

Le 28 avril, le jour de l’une des audiences d’appel, la MFWA et sept autres organisations de défense de la liberté de la presse ont publié une déclaration appelant les autorités béninoises à libérer Sossou, notamment en raison du risque d’infection par COVID-19 pendant sa détention.

Le 3 mai, le MFWA et ses partenaires nationaux ont envoyé une pétition au Rapporteur spécial sur la liberté d’accès à l’information de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), Lawrence Mute, l’exhortant à intervenir dans l’affaire pour obtenir la libération du journaliste.

La pression des organisations de défense de la liberté d’expression, dont le MFWA, a conduit à la commutation de sa peine à 12 mois avec 6 mois de sursis par la Cour d’appel le 19 mai.

Après sa libération le 24 juin, Sossou, qui a encore six mois de prison avec sursis, a déclaré à la MFWA qu’il était heureux d’être de retour chez lui.

« Je suis très heureux d’être sorti de prison ; la joie d’être réuni avec ma famille, mes proches et mes collègues. Et aussi, la joie de retourner au travail. Je dois rattraper le temps que j’ai perdu en détention. Je tiens à remercier toutes les organisations de défense des droits des journalistes qui se sont mobilisées pour exiger ma libération », a déclaré M. Sossou à la MFWA.

Bien que la MFWA estime que Sossou n’aurait pas dû être arrêté, détenu et emprisonné pour avoir simplement publié les paroles du procureur de la République, Mario Mètonou, nous sommes ravis que le journaliste ait été libéré et ait pu rejoindre sa famille.

Recent articles