Guinée : Un Politicien Agresse un Animateur en Pleine Émission

Photo: Getty images

La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) condamne fermement l’agression du journaliste Ahmed Camara de la radio Espace Fm en pleine émission, et demande des sanctions appropriées contre l’auteur de l’agression qui a causé l’interruption de l’émission.

Le 15 juin 2022, l’ex-député Aboubacar Soumah, actuellement président du parti politique Guinee pour la Démocratie et l’Equité (GDE), était l’invité du studio de Radio Espace FM, basé à Conakry, dans le cadre de l’émission de débat sociopolitique très populaire « Les Grandes Gueules ».

Camara, co-animateur de l’émission, a allégué que l’ex-député était l’un des politiciens qui ont soutenu l’ancien président Alpha Condé dans sa tentative de briguer un troisième mandat.  Après un démenti véhément de la part de l’homme politique, le producteur de l’émission a diffusé un enregistrement audio dans lequel on l’entendait approuver l’agenda controversé du troisième mandat.

« Je pense que si la situation du pays demeure à ce niveau-là, dans cette cacophonie, dans cette ethnicisation politique politicienne, même si c’est un quatrième mandat qu’il faut ou même un dixième mandat qu’il faut pour nos dirigeants actuels pour harmoniser, pour pacifier, pour unir les Guinéens, moi Aboubacar Soumah, je suis pour », disait le politicien dans l’audio jouer par le réalisateur de l’émission.

« Voilà la preuve que vous avez soutenu le troisième mandat » a déclaré Ahmed Camara, après la diffusion de l’audio.

Embarrassé par la preuve, Soumah a commencé à crier et à protester que ses mots avaient été sortis de leur contexte. Avant que Camara ne puisse contester cette affirmation, son invité grincheux s’est jeté sur lui. Il a attrapé le journaliste par le col, endommageant sa chemise au passage. L’intervention opportune des journalistes présents dans le studio a sauvé Camara d’une agression plus grave de la part de l’homme politique qui a ensuite été escorté hors du studio. L’altercation a perturbé le programme pendant environ cinq minutes.

Entre-temps, une plainte a été déposée contre Aboubacar Soumah au Tribunal de Mafanco. Le Procureur de la République du tribunal de Mafanco, situé dans la commune où se trouve la radio Espace FM, a ordonné aux policiers d’arrêter l’homme politique.

La MFWA se félicite de la prompte réaction des autorités, nous exhortons vivement ces dernières à ne pas laisser cette agression tomber dans l’oubli.  Elles doivent s’assurer de sanctionner l’auteur de cette agression afin de dissuader d’autres violations éventuelles de la liberté de la presse.