Élections au Bénin: AFEX Appelle les Autorités à Garder l’Internet Accessible et Sécurisé

Tandis que le peuple béninois se rend aux urnes le 11 avril 2021, le Réseau Africain de la Liberté d’Expression (AFEX) demande au Président du pays, Patrice Talon, de maintenir Internet ouvert et d’assurer la circulation de l’information avant, pendant et après les élections présidentielles.

Le Bénin a été présenté comme un phare de la démocratie et un pays qui respectueux des droits de l’homme et les libertés fondamentales, en particulier la liberté d’expression en Afrique de l’Ouest.

Avant que le Président Talon ne prête serment le 6 avril 2016, il a indiqué que l’une de ses priorités sera les réformes constitutionnelles qui apporteront plus de libertés politiques et économiques au peuple.

Cependant, depuis quelques années, le pays fait la une des journaux pour avoir réprimé des opposants politiques, procédé à des arrestations arbitraires et envoyé des journalistes en prison, et perturbé internet et les plateformes de médias sociaux. Le 28 avril 2019, les autorités ont coupé internet pour réprimer une manifestation anti-gouvernementale lors d’une élection législative controversée dont tous les candidats de l’opposition avaient été empêchés.

Pour de nombreux analystes des droits de l’homme, il s’agit d’une tendance inquiétante qui suggère le recul de la démocratie et la perte des acquis en matière de libertés et des droits fondamentaux au Bénin.

A la lumière de ce qui précède, la Coalition #KeepItOn dont AFEX est membre, a dans une lettre ouverte, appelé les autorités du Bénin à :

– Assurer publiquement au peuple de la République du Bénin que l’internet, y compris les médias sociaux et autres plateformes de communication numérique, restera ouvert, accessible, inclusif et sécurisé à travers le Bénin tout au long de l’élection et par la suite ;

– Ordonner aux fournisseurs de services Internet opérant dans le pays de fournir à tous un accès Internet de haute qualité, sécurisé et sans restriction pendant toute la période électorale et par la suite ; et

– Ordonner aux fournisseurs de services Internet opérant dans le pays d’informer les utilisateurs d’Internet de toute perturbation potentielle et de prendre toutes les mesures raisonnables pour réparer toute perturbation identifiée susceptible d’avoir un impact sur la qualité du service qu’ils reçoivent.

La lettre ouverte complète adressée aux autorités béninoises peut être accessible ici.