Les Médias et la COVID-19 en Afrique de l’Ouest – Cas de la Guinée

L’éruption de la pandémie de Coronavirus en République de Guinée a mis un accent particulier sur le rôle crucial que joue les médias. En effet, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19, les médias ont contribué à informer, sensibiliser, et éduquer la population sur la maladie ainsi que sur les mesures adoptées par le gouvernement pour la combattre.

En dépit de ce rôle les médias croupissent toujours sous les mesures adoptées par le gouvernement dans le but limiter la propagation du virus. A la fin du mois de juin, selon l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, la République de Guinée a enregistré plus de 4904 cas confirmés de tests positifs au coronavirus avec plus de 3522 personnes guéries et 27 décès hospitaliers.

Au vu d’une meilleur maitrise de la vitesse de propagation du virus, le Président de la République a allégé le 15 juin 2020 dans un discours à la nation les mesures de l’état d’urgence sanitaire. Face à ce relâchement des mesures restrictives, l’on aurait espéré observer une amélioration de l’état des entreprises de presse. Cependant, les activités peinent à décoller et les médias en paient le prix fort.

Le présent rapport se veut une analyse de l’état des médias face à la pandémie de COVID-19 après l’allègement des mesures restrictives. Ce rapport est le produit d’une collaboration entre l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI) et la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA). Il couvre la période de mai à juin et fait une évaluation de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les médias en République de Guinée après l’allégement des mesures restrictives anti-COVID-19.

Cliquez ici pour lire la version complète du rapport.