Journaliste Détenu sans Procès en RDC

Photo Credit: Huffington Post

Un journaliste congolais a été sous garde à vue par les agents de sécurité du pays depuis le 31 juillet, 2017.

Selon Journaliste en Danger (JED), un membre du réseau des Organisations de Promotion de la Liberté d’Expression (AFEX) en République Démocratique du Congo (RDC), Jean Pierre Tshibitshabu,  journaliste indépendant a été arrêté pendant qu’il couvrait des manifestations à Kasumbalesa, une ville frontalière de la province du Katanga en RDC.

La manifestation organisée par un mouvement citoyen, « La Lutte pour le Changement » réclamait la tenue en décembre de cette année des élections générales dans le pays qui sont en retard.

Le même jour, les agents de sécurité ont arrêté environ 15 autres journalistes, certains d’entre eux ont été agressés physiquement tout en couvrant des manifestations similaires à travers le pays. La plupart des journalistes ont été relâchés par la suite après que la police a supprimé ses enregistrements.

Les dirigeants politiques congolais ont convenu de tenir les élections présidentielles, législatives et provinciales retardées en décembre 2017.

AFEX rejoint son membre, Journaliste en Danger (JED) pour exprimer sa profonde préoccupation au sujet de la répression des droits à la liberté d’expression en RDC.

Nous condamnons l’arrestation arbitraire de Jean Pierre Tshibitshabu qui a été depuis son arrestation détenu à la prison centrale de Kasapa sans procès.

AFEX demande aux autorités judiciaires du Congo d’ordonner à la police de libérer le journaliste car ceci viole les dispositions de la constitution du pays et l’article 9 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIRCP) ratifié par la RDC depuis 1979. Nous demandons également à la police de mettre fin aux arrestations et détentions arbitraires des journalistes dans le pays.