La Justice Togolaise Ferme un Journal à la Demande de l’Instance de Régulation

La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) a appris avec grande consternation le retrait du récépissé du journal L’Indépendant Express et son interdiction indéfinie de publication sous toute forme, le 15 janvier 2021, par la justice togolaise.

L’interdiction de publication du journal a été ordonnée par le président du tribunal de 1ère instance de première classe de Lomé, Kossi Kutuhun.

Le retrait du récépissé et l’interdiction de parution du journal fait suite à la demande de l’organe de régulation de médias, la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) du Togo.

Cependant, le journal ne compte pas en rester là, et envisage de faire appel de cette décision de ”bannissement” de cet organe de presse critique dans le paysage médiatique togolais

« Nous contestons la décision du Tribunal qui ordonne le retrait du récépissé du Journal L’indépendant Express.  Elle ne repose sur aucun principe de droit. Nous allons relever appel et obtenir un sursis à exécution en attendant la décision de la cour d’appel. Nous avons aussi saisi la chambre administrative de la cour suprême pour abus de pouvoir de la HAAC.  Nous restons sereins et comptons aller au bout de la procédure judiciaire », a déclaré à la MFWA, la direction de L’Indépendant Express joint au téléphone.

Pour rappel, le 4 Janvier, la HAAC avait demandé à la justice le retrait du récépissé du L’Indépendant Express.

Auparavant, le 30 décembre 2020, de Carlos Komlanvi Ketehou, Directeur de publication dudit journal, avait été arrêté et détenu par les forces de l’ordre lorsque dans sa parution du 545, L’Indépendant Express a publié un article intitulé « Scoop de fin d’année : Femmes ministres interpellées pour vol de cuillères dorées ».

Quoique le code de la presse et de la communication a dépénalisé les délits de presse et la détention, Ketehou a été maintenu en prison pendant 4 jours. Il sera libéré le 2 janvier, et auditionné le même jour par la HAAC.

Deux jours plus tard, contre toute attente, la HAAC a introduit une requête auprès de la justice demandant le retrait du récépissé au journal L’Indépendant Express.

De nombreux observateurs disent que même en supposant que le journal ait commis une erreur, ils ne pas s’attendaient à l’acte posé par la HAAC qu’ils qualifient d’extrêmement excessive et compromettante de la liberté de la presse.

La MFWA soutient le journal de faire appel de cette décision de justice, qui non seulement percluse la liberté de la presse au Togo, mais aussi fragilise l’indépendance des médias critiques. Nous appelons la justice à annuler la décision du retrait de récépissé au journal L’Indépendant Express.

Nous appelons encore une fois, la HAAC, à user de plus en plus de sa prérogative pédagogique plutôt que de sanctions excessives qui paralysent la presse togolaise. Par ailleurs, la MFWA exhorte les autorités togolaises à être tolérants des critiques de la presse et à user de droit de réponse. Et aux journalistes, la MFWA demande de faire montre des standards d’éthique journalistique pour éviter des poursuites inutiles en justice.