JED exige la réouverture immédiate de tous les médias de l’opposition fermés par le gouverneur

Journaliste en Danger (JED) dénonce vigoureusement la décision de la fermeture, le 15 septembre 2022, de toutes les radios émettant dans le territoire de Lomela, dans la province du Sankuru, au centre de la République Démocratique du Congo.

Il s’agit de: la Radio Ekitela, la Radio Numbampela et la Radio Sankuru Liberté, toutes proches de l’opposition. 

Cette décision a été prise lors d’un conseil des ministres provinciaux, présidé par le gouverneur Jules Lodi Emongo.

Dans le compte-rendu de la réunion du conseil diffusé sur les ondes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), sous-station de Lodja, le porte-parole du gouvernement provincial ne donne aucune raison pour justifier cette mesure. Mais, selon les informations parvenues à JED, cette fermeture fait suite à des incidents survenus le 6 septembre 2022 dans les installations de la Radio Ekitela et au cours desquels un technicien de cette radio, Justin Omapami aurait trouvé la mort. Les autorités provinciales accusent les médias d’alimenter les conflits et les tensions communautaires dans la province.

Journaliste en Danger (JED) s’insurge contre cette décision arbitraire et accuse le gouverneur Jules Lodi Emongo d’autoritarisme et d’abuser de son pouvoir pour faire taire toutes les voix discordantes de l’opposition, en violation flagrante de la liberté de la presse et d’expression, garanties par les lois de la République.

JED appelle par conséquent le ministre national de l’Intérieur de qui relève le gouverneur de province, ainsi que l’instance de régulation des médias, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), de rappeler à l’ordre le gouverneur Jules Lodi Emongo et d’ordonner la réouverture immédiate de tous ces médias fermés en toute illégalité.